Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2013

Expo "Polymorphées" chez Ad Lib Alès du 2 au 31 octobre 2020

 Prochain vernissage masqué et surprise le vendredi 2 octobre pour une exposition "Polymorphées" chez Ad Lib, boutique de créateurs à Alès. L'expo sera visible du 2 au 31 octobre 2020 !

Le Gardon un soir d'hiver, Alès, Pont de Rochebelle

En train

En route pour un long voyage...

Sur les bords du gardon à Alès

Sur les bords du #gardon #Alès , première mise en ligne par YadelAir . Pause longue et un petit passage dans l'instagram ensuite...

Ballade hivernale 2

 Le ciel d'hiver semble toujours vouloir nous tomber sur la tête. Pourtant un plus tard le ciel sera tout uni, un seul nuage mono-colore. Derrière un mur, un grand parc à l'herbe verte, pas de princesse sous le porche ? Je croise l'église, toujours personne, paraît-il qu'un nouveau pape sera bientôt élu ? Sans doute sont-ils tous partis pour fêter avec le Pape nouveau la Pâques à Rome ?

Etoile de Bessèges 2013

Etoile de Bessèges 2013 , un album sur Flickr. Et voici un petit reportage sur les 3 derniers kilomètres du contre la montre de l'étoile de Bessèges de dimanche dernier, soleil, vent, final en haut de l'Ermitage et présence de Thomas Voeckler...

Ballade de campagne hivernale

Le Cheval attiré par l'objectif d'un croûton Difficile la photographie hivernale, le ciel bouché, les jours trop courts, les arbres nus. Pourtant une bonne promenade entre deux averses permet malgré tout de réaliser quelques clichés. Le crin du cheval dans les barbelés et le cheval curieux, à la recherche sans doute d'un croûton qui vient voir l'objectif. Les chemins noirs de boues recouverts de feuilles mortes, la mousse verte sur les bas côtés, les arbres noircis eux aussi par l'humidité. De la boue, de la boue Et puis un tracteur abandonné, même les poules l'ont laissé tomber, trop vieux, trop moche, trop d'inconfort. C'est un tracteur abandonné Et quelques feuilles jaunes ou rouges qui restent solidement accrochées pour résister à l'hiver et tenir jusqu'au printemps, coûte que coûte. Tenir jusqu'au printemps L'hiver, une bulle, le repos de la nature, une parenthèse dans l'attente d'un printemps qui se fait

Autoportrait

En lisant "Sur la Route"

 Un soir de septembre, le livre de Kerouac sur la table de chevet, j'imaginais le Road Book américain, le romantisme d'une jeunesse sur la route et tombais dans les mots les avalant au fil du temps comme le bitume est englouti par les roues d'une voiture américaine. Un soir où la fée électrique s'en fut allée, je pus terminer le rouleau original entre déception et envie de la prendre cette route.  Sur la route, je pris des photos de ce bitume qui coule sous le ventre de notre véhicule, des lignes blanches pointillées ou continues, des chaussées droites ou déformées, des amis que l'on croise, de ceux que l'on quitte pour un jour ou à jamais, que l'on quitte un jour ou jamais.  Au bout de la route, une autre route, elle n'en finit pas, la fée électrique n'est pas revenue, au revoir, bonne nuit mon petit, un dernier souffle, la lumière file en fumée bleue... The End