Comment photographier les paysages nocturnes ?

S'essayer à "l'Astrophotographie" c'est assurément prendre un risque, celui de passer une nuit éveillée sans rien photographier, ou bien, de ne pas comprendre pourquoi l'écran reste noir avant finalement de penser qu'il faut, même de nuit, retirer le bouchon de l'objectif... (ça arrive aux meilleurs).

La patience est donc de mise pour tenter de réaliser une photo originale, avec une ambiance particulière dans un environnement peu familier, celui de la nuit, de ses silences et bruits amplifiés par le noir plus ou moins sombre et qui diffèrent de ceux du jour.

Lightpainting

Quelques commentaires s'imposent ici, essentiels, pour ceux qui veulent aussi sortir la nuit.
Tous d'abord le temps, les cieux clairs se trouvent en Cévennes (réserve ciel étoilé), même si parfois aux abords des villes la pollution lumineuse reste présente, il suffit de petits voiles de nuages pour que cette dernière vienne parasiter notre plafond "voie lactée".

Ensuite l'appareil photo ;  pour les appareils munis de petits capteurs mieux vaut opter pour la ville pour avoir des lumières, par contre les appareils en capteur plein équipés d'objectifs de qualité permettent d'aller bien au-delà de ce que nous pouvions imaginer il y a à peine 5/6 ans et pourront s'amuser à capter les étoiles.

Equipement obligatoire : le trépied, car pour prendre son pied, pas la peine de photographier les étoiles filantes ou la voie lactée sans passer par la case "trépied" pour s'assurer stabilité dans l'usage de vitesses lentes. De préférence un trépied lourd pour éviter les bouger quand le vent soufflera, car il souffle aussi la nuit.

Checklist matériel photo :
  • Reflex capteur 24x36 de préférence
  • Objectif grand angle de 10 à 35 mm
  • Déclencheur à distance ou souple
  • Trépied léger si il y a de la marche, et stable (attention au vent)
  • Cartes mémoires
  • Batterie de rechange
  • Lampe frontale de préférence avec éclairage blanc et un rouge

Checklist matériel complémentaire (liste non exhaustive)
  • chaussures confortables, 
  • chaise pliante (pour les poses longues de 30 minutes par exemple), 
  • un sac à dos avec gants, bonnet, écharpe et coupe vent, 
  • eau et quelques fruits 
  • et pour le lightpainting des lampes, torches, bâtons de lumières
  • le téléphone chargé au cas où
  • un compagnon de nuit (qui pourra servir à l'occasion 😎... pour les photos !)

C'est parti ! En fait non... Où allez vous photographier ? En ville, en bord de mer, à la montagne ? pour photographier quoi ? Les étoiles ? Les lumières de la ville ? Un feu d'artifice ?
Nous verrons cela au prochain article sur la photographie urbaine nocturne...

En attendant quelques illustrations, quelques possibilités.

Pose longue pour l'appareil, rapide pour le modèle

Opportunités : à l'est du Mont Bouquet la lune et son éclipse, à l'ouest l'orage


Super lune super posées


Ambiance floue

Sortie dans la garrigue.

Dans les Alpes au dessus de la vallée de la Maurienne

Pose longue 30 minutes récupérée en post traitement 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pays(nu)ages