Souffle de lune

3ème poème de Marie-Anne Michel issu cette fois de la photographie Souffle de Lune
Souffle de Lune - Bureau du Personnel
Poème Marie-Anne MICHEL

Bien sûr j’ai rêvé
D’une lune étrange à ta vie suspendue
J’ai soufflé et elle s’est envolée
Bien sûr j’ai rêvé…

J’ai fait un rêve toxique aux merveilleux accents de toi
La lumière de la nuit était magique
Tout était tellement clair en moi
La lune a frappé à ma fenêtre, j’ai dû fermer les yeux
J’ai caressé son relief traître et sec, heureusement tu étais là
Douce, douce
Douce créature informe
Tendre mammifère silencieux
J’entends ta vie qui se déploie
Tandis que je me brûle la bouche
J’ai rêvé d’être mère
Depuis bien longtemps
Et j’ai demandé à la lune
D’exhausser mon vœu égoïste
C’est fait
Et maintenant
Je n’arrive plus à dormir
La lune descend
Ses cratères à portée de dents
J’y ai éteint ma cigarette
Son fantôme danse, se tort et grimace
La lune implacable, grosse, ronde, pressante
Me regarde regretter
La lune est maintenant bien basse
Elle s’écrase dans le cendrier
Qui seras-tu, petit têtard que je porte ?
Que feras-tu quand je serai morte ?
La lumière s’est éteinte, est partie
En fumée
Et moi je me consume
En pensées stériles
Et au bout des tableaux
Tes cendres…