Aquariums

Le printemps des poètes se poursuit avec une deuxième publication pour le printemps des poètes d'un poème de Marie-Anne Michel venant "illustrer" une de mes photographies issue de la série "Bureau du Personnel"... Ici "Aquariums" 

Moi
Je travaille là
Dans un bureau vide aux vitres sales
Et le soir, il y a
Moi qui rentre chez moi et moi
Qui reste là
Collé
A la vitre nettoyée
Comme un sticker, un point noir, un raté
Sur le propre
Un nez gras écrasé
Des doigts qui s’incrustent
Dans le carreau ensablé
Je reste
Sans savoir vraiment ce que je fais
Sans avoir vraiment décidé
Une empreinte, une donnée oubliée
Une trace
Qui ne s’efface pas
Un fantôme de moi
Qui ne part pas
Et me retient là
Et me regarde
Me regarder
Mais moi
Je sais
Moi
Au fond
Des abysses des insondés
Je suis un cétacé
Assez de n’être que dupliqué et morcelé
Assez d’être à peine là et déjà passé
Je suis plus que ça
Que la trace de ma main grasse
Sur la vitre qui nous sépare
Que l’autre qui me regarde me regarder
Moi je file, je danse
Je suis un dauphin filant entre les vitres disjointées
Moi je suis plus petit que les bureaux immenses
Et les portes répétées
Mais bien plus heureux
Je ris, je danse
Je sais que je m’avance
En terrain huileux
Mais je suis un homme renoué
Une espèce protégée…

Demain mon rire en peluche
Dans le silence froid
Des bureaux séparés…

Poème de Marie-Anne Michel