Cercles de Silence

Ce sont-ils inspirés des livres ou de la photographie ? Pour exprimer leur soutien aux demandeurs d'asiles, les cercles de silence tournent... en silence. Les mots sont écrits, chacun peut venir entrer dans la ronde faire un tour, deux tours, dix petits tours et s'en aller. Repartir en ayant lu ou relu ces phrases qui interpellent "Mon identité n'est pas nationale", "Sans papiers mais pas sans droits", "un homme libre est libre parce que les autres êtres humains le sont", des sujets qui iraient bien en bac philo !

A Alès ils tournent depuis 2009, et ce samedi 13 juin, ils étaient encore là. L'actualité évidemment ne laisse pas les uns et les autres insensibles aux drames des grandes migrations qui se jouent et aux tensions multiples qui se créent aux frontières de nos pays ou dans les zones "d’accueil" officiels et clandestins.


Ces quelques photos montrent une forme d'action non violente, une forme de parole, qui oblige au moins chacun à réfléchir à la question pour que nous "sachions prendre fidèlement notre part" d'une façon ou d'une autre, (pour paraphraser Michel Rocard), plutôt que de mettre les frontières sous barbelés... ou d'entasser les réfugiés dans des camps indignes... Je ramasse les copies en fin de semaine dans la rubrique commentaire ?