[500ème] La photo aux murs

Le syndrome de la photo blanche a bien failli me faire défaillir pour ce 500ème post sur ce blog. 

Cela aurait eu de la gueule, car ça ne pouvait pas être une photo blanche quelconque. Elle aurait été travaillée, réfléchie, avec un blanc très blanc, très beau, très dense, un blanc comme on en fait plus. Mais vos écrans non calibrés n'auraient pas bien saisi la subtilité de ce blanc, et la photo aurait perdu de sa puissance. Pour bien la comprendre il aurait fallut que ce post, ce 500ème post, soit un post physique avec la photo accrochée sur un mur blanc ce qui aurait relevé, encore plus, sa qualité.

Monochrome télévisuel
Vous auriez pu venir devant le mur blanc à la photo blanche. Vous vous seriez tournés vers le photographe le regard blanc, une forme d'incompréhension interrogative, le sourcil droit à l'accent perplexe. Face à votre expression, j'aurais pu m'expliquer, défendre mon oeuvre, ma réflexion, ma passion pour ce morceau de blanc sur blanc. 

Car la photographie ne peut pas ne doit pas rester cantonnée aux disques durs et écrans de nos ordinateur. Elle doit gagner vos murs. Comme la peinture, la photographie vient en décoration, en personnalisation de votre lieu de vie ou de travail. Vous pouvez investir dans du grand public, ou dans du tirage d'art de grands noms moins accessible ou encore faire le choix de trouver les photographies qui vous parlent, et ils sont nombreux à avoir un énorme talent.

La photographie est difficile à aborder, elle fait face à la surabondance d'image et pour beaucoup elle n'est pas à égalité avec les autres arts, tout le monde photographie, c'est l'adage, c'est un art trop populaire accessible avec un simple smartphone, et oui, mais pas seulement. 

Le travail de l'auteur photographe est donc un travail de conviction. Conviction qu'il est sur une bonne voie, celle d'un travail que d'autres ne font pas, d'un style, d'une écriture. C'est un travail de partage, partage du regard, partage d'un moment, partage de cette conviction que le monde, que son monde apporte un petit quelquechose que vous n'auriez pas vu, pas saisi, un message sur la vie ou l'absurdité de cette dernière, de la religion, de l'identité, de l'intemporalité. 

La photo doit donc gagner comme les toiles vos murs, et comme en peinture, vous pourrez trouver de grandes qualités auprès de photographes locaux, régionaux ou internationaux. 

Le tirage est une part vitale de ce processus. Pour le photographe, sa qualité d'auteur repose sur la production de tirages limités et signés avec un plafond à 30 exemplaires pour une même photo. Cela garantie à l'acheteur d'avoir non pas un poster que l'on retrouverait un peu partout, mais au contraire, un tirage original qu'il pourra défendre et partager.

Un tirage c'est cher et, à la fois, ce n'est pas très cher. C'est plus cher que de nombreux articles de décoration, mais quand on regarde le travail que nécessite une photo de la préparation (si, je vous assure) à l'exposition en passant par l'organisation, les déplacements, la prise de vue, la sélection, la retouche*, et le tirage.

Evidemment il y a la réalité du marché, celle de l'offre et de la demande, mis il y a aussi un apprentissage, une communication à faire et ce 500ème post me permet de la faire.

Il y a aussi pour tous ceux qui paient des impots au sein d'une société ou en profession libérale de déduire, l'investissement dans les oeuvres d'art, à condition de conserver les oeuvres durant 5 ans et d'en faire bénéficier de façon large. Ainsi une entreprise, un médecin, peut acheter des tirages et les mettre en exposition dans son hall, ses couloirs, ses salles de réunion et bénéficier d'une réduction d'impot (cf. http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/1801-PGP.html).

Pour terminer un grand merci à tous ceux qui me "supportent", m'apportent des conseils, réagissent à mon travail et me permettent ainsi d'évoluer, trop lentementt mais surement, à ceux et celles qui achètent ou qui achèteront un jour. Le tirage est vraiment ce qui donne envie, alors si vous voulez découvrir certains tirages, vous voulez que j'expose à nouveau, contactez moi... :)  



*Retouche : la photographie fait l'objet de retouches plus ou moins prononcées, qui font du règlages des contrastes à des reprises ou ajouts mais cela ajoute une plus value dans le travail du photographe tant qu'il ne veut pas en faire de la photo d'information.