Le Puy du Fou : l'incontournable "parc d'attractions" à la Française

Un parc à visiter...
Le Puy du Fou tout le monde en a entendu parlé... et bizarrement la nouvelle a fait peu de bruits, le Puy du Fou est devenu le "meilleur parc d'attraction du monde", prix décerné à Los Angeles, qu'on se le dise.

Alors que les Dysney et Astérix misent sur l'attraction mécanique pour créer des sensations fortes, le Puy de Fou mise sur l'histoire et les spectacles pour attirer des visiteurs qui repartent soufflés par la qualité des infrastructures, le lieu et les spectacles.

S'il y a un bémol à mettre, il faut le mettre sur la qualité des scénarios, parfois un peu faibles, mais malgré cela on se laisse prendre et emmener dans le temps pour découvrir ou  redécouvrir des pans de l'histoire revisitée à la façon gloire aux chouans, gloire aux héros de la nation, mais qu'importe, ce parc est au-dessus du lot. 

Voici en quelques photographies les moments forts d'une visite qui vaut bien que l'on prenne deux jours à parcourir le parc, surtout pour revoir le bal des oiseaux fantômes... mais pas seulement.

La cinéscénie, spectacle dans lequel les bénévoles ont la part belle et qui a permis de lancer le Puy du Fou

Les jeux du cirque : sanglants, les figurants embrasent les arènes qui se transforment en véritable chaudron : gaulois contre romains
Ben Hur n'a qu'à bien se tenir, la course de char enchaîne les cascades avant l'entrée des fauves

Le parc regorge d'animaux de la ferme et autres...

Les grandes orques de feux, spectacle sur l'eau... en nocturne

Le bal des oiseaux fantômes, texte affreux (c'est mon point de vue) mais alors les oiseaux partout c'est disons le fantastique

Et les rapaces, aigles à tête blanche compris, nous passent au raz des cheveux

Pour dépenser son argent le village 1900 vous invite à dépenser plus avec ses magasins...

Jeanne d'Arc vous attend pour bouter l'anglais...


Philippe de Villiers en visite avec Depardieu pour "inaugurer" la nouvelle partie du parc consacrée à Jean de La Fontaine, Depardieu (on voit seulement les cheveux blonds) prête sa voix aux fables

Cela pourrait être le sous-titre du parc, véritable outil aujourd'hui de développement économique (en 25 ans 250 millions d'investissements, 120 salariés, 3000 bénévoles et 1,4 millions de visiteurs en 2011)

Comme quoi attraction et culture peuvent faire bon ménage ?

Les Vikings, des décors qui sortent de l'eau, s'enflamment avec les Vikings, et s'effrondent deux à trois fois par jour.